Selon le site Contexte, les propriétaires de vélo pourraient bientôt être forcés d’enregistrer leur deux-roues.

Le texte dédié aux bicyclettes, qui sera proposé à l’Assemblée nationale d’ici la fin de l’année, s’inspire du plan vélo dévoilé par le Premier ministre et le ministère des Transports en septembre. Il s’agit tout d’abord de lutter contre le vol, le recel et permettre d’identifier les propriétaires. Les vélos devront donc être, non pas immatriculés, mais identifiés par un marquage sur le cadre. Il devra se faire « sous une forme lisible, indélébile, inamovible et infalsifiable » et devra permettre « la lecture par capteur optique ». Ce dispositif sera obligatoire douze mois après la promulgation de la loi pour les vélos neufs, et vingt-quatre mois après pour ceux d’occasion. Si le texte est adopté fin 2019, ce qui semble probable, l’application des immatriculations démarrera donc en 2020.

C'est toujours une bonne chose de laisser un commentaire!