Accueil À la une THÉÂTRE MÉDICAL: Les kits de test du coronavirus précipités en production ne...

THÉÂTRE MÉDICAL: Les kits de test du coronavirus précipités en production ne parviennent PAS à identifier 50 à 70% des porteurs infectés

Coronavirus les kits de test lancés dans toute l'Asie, sont exacts qu'à 30 à 50%. Cela signifie qu' un taux de faux négatifs de 50 à 70%

34
1
Coronavirus aronews

Coronavirus FAITS SAILLANTS:

  • Une nouvelle vague de kits de test de coronavirus manque 50 à 70% des infections en raison de taux très élevés de faux positifs.
  • Des dizaines de milliers de ces kits sont distribués dans des cliniques à travers la Chine pour des tests sur site, produisant des résultats en cinq heures environ.
  • Les kits de test sont expédiés sur le marcher en quelques semaines. Normalement, il faudrait 2 à 3 ans pour la validation scientifique.
  • Les kits peuvent en fait aggraver la pandémie en permettant aux personnes infectées d’échapper à l’identification.
  • La baisse des chiffres produits par les kits de test est bien accueillie par le gouvernement chinois qui espère signaler une baisse du nombre d’infections, que ces chiffres soient vrais ou non.
  • Rien de tout cela n’a d’importance, car le gouvernement communiste chinois trompe tous les chiffres de toute façon. Le but de ces kits semble être de créer un théâtre médical , ou de créer l’illusion que la «vraie science» est à pied d’œuvre pour arrêter la pandémie.

Le président de l’Académie chinoise des sciences médicales vient de dénoncer une vague de nouveaux kits de test de coronavirus précipités qui ont été lancés dans toute l’Asie, confirmant qu’ils ne sont exacts qu’à 30 à 50% , rapporte SCMP.com . Cela signifie que les kits de test ont un taux de faux négatifs de 50 à 70%, manquant les infections en signalant de manière inexacte les échantillons comme négatifs.

Li Yan, chef du centre de diagnostic à l’hôpital du peuple de l’Université de Wuhan, a également expliqué que le processus en plusieurs étapes pour préparer les échantillons et les tester est sujet à des erreurs humaines , provoquant d’autres erreurs.

«Un patient de l’hôpital de l’amitié Chine-Japon de Pékin a été testé négatif trois fois. Mais il a finalement confirmé infecté par le coronavirus; après qu’un échantillon de liquide soit prélever à l’intérieur des poumons», rapporte le SCMP. Et nous recevons des rapports de nombreuses autres sources. Qui rapportent des personnes initialement testées négatives mais confirmées plus tard comme positives pour le coronavirus.

Ils pourraient tout aussi bien agiter des Cartes divinatoires et déclarer que les patients sont soit «infectés» soit «propres» en se basant entièrement sur l’intuition.

«La pénurie de kits de test et leurs inexactitudes techniques ont exacerbé la situation. Suggérant qu’il pourrait y avoir beaucoup plus d’infections que les chiffres officiels ne l’indiquent». Rapporte le SCMP.

Selon le Hubei Daily , la ville de Wuhan a actuellement une capacité suffisante pour effectuer 4 000 tests par jour. Cependant, étant donné l’inexactitude des tests, cela pourrait théoriquement entraîner des centaines voire des milliers de faux négatifs chaque jour. Permettant à un grand nombre de porteurs infectés de rester non identifiés. C’est peut-être en fait l’objectif du gouvernement, qui a cherché de nouvelles façons de signaler moins d’infections.

Si les chiffres rapportés étaient exacts. Cette nouvelle des kits de test aurait entraîné une augmentation très sensible du nombre d’infections confirmées. Pourtant, les chiffres artificiellement truqués ont poursuivi une tendance mathématique; qui sent la manipulation totale par le gouvernement plutôt que la réalité médicale.

Après tout, en ce qui concerne les chiffres réels liés à cette pandémie de coronavirus; personne en position d’autorité, ne semble être le moins du monde préoccupé par l’exactitude.

1 COMMENTAIRE

C'est toujours une bonne chose de laisser un commentaire!