Accueil À la une La Chine signale une augmentation de 33% des infections coronavirus sur 24H

La Chine signale une augmentation de 33% des infections coronavirus sur 24H

241
3

Du jour au lendemain, la Chine vient cadencé une hausse de 33% des infections de coronavirus. En ajoutant plus de 15 000 nouveaux cas d’ infection au total précédent d’hier d’environ 45 000. Ce qui porte le nouveau total de 60329 (avec 1367 rapporté morts).

Cette augmentation soudaine du nombre de cas d’infection, vient de faire exploser tous les déni de pandémie.

De toute évidence, la situation de la Chine est complètement hors de contrôle. Les scientifiques et les chercheurs crédibles, pensent que même ces nouveaux chiffres étonnants; sont truqués par le gouvernement chinois pour minimiser considérablement la gravité réelle de cette épidémie .

En réalité, tout ce que la Chine rapporte devrait être multiplié par une dizaine, de sorte que les chiffres «vrais» très probables sont probablement beaucoup plus proches de 600 000 infectés et d’au moins 13 000 morts. Mais la Chine ne rapportera jamais les chiffres réels, bien sûr. Alors voici un aperçu des chiffres «officiels» (truqués) pour aujourd’hui:

Si vous faites le calcul, soit dit en passant, il y a maintenant plus de 520 infections à coronavirus en dehors de la Chine , effaçant complètement toute affirmation idiote selon laquelle ce n’est qu’une «chose chinoise».

 Les médias nous ont dit que la Chine avait tout sous contrôle ?

C’est incroyable à quelle vitesse la propagande s’est effondrée, à la fois de la Chine et des médias du monde. En janvier, la Chine nous a d’abord dit qu’il n’y avait pas du tout de pandémie (quoi, je m’inquiète?). Puis, une fois que les infections explosives n’ont pu être dissimulées, ils ont giflé une quarantaine draconienne sur Wuhan et nous ont dit que la pandémie serait « contenue à tout prix » d’ici le 8 février. (Le chapitre «Nous avons tout sous contrôle» de cette tragique comédie.)

Maintenant que nous sommes déjà quatre jours au-delà du 8 février, le nombre de pandémies explose comme jamais auparavant. Augmentant de manière à éviscérer tous les modèles de prédiction qui concluaient qu’un «pire cas» d’ici aujourd’hui ne montrerait que 48000 infections.

Je suppose que le pire des cas vient de devenir « un problème ».

Maintenant, les négationnistes qui ont dit que ce n’était «pas pire que la grippe» doivent recalibrer rapidement. Peut-être qu’ils signifient «pas pire que la pandémie de grippe espagnole de 1918», mais même cela peut pâlir par rapport à ce qui s’en vient. Cette pandémie a tué 50 millions de personnes, soit environ 3% de la population mondiale à l’époque. Cette pandémie actuelle de coronavirus peut infecter jusqu’à 60% de la population mondiale , selon des analystes crédibles, et avec un taux de mortalité allant de 2% à 17%, le nombre de décès potentiels pourrait facilement atteindre des centaines de millions si le virus n’est pas contenue.

C’est déjà sur la bonne voie pour être bien pire que la grippe espagnole. Et si vous voulez connaître la partie responsable d’une grande partie de cette dissimulation, l’ OMS en premier .

Quand la pandémie de coronavirus entrera-t-elle en collision avec la bulle boursière?

La grande question concerne ce qui se passera lorsque la réalité de la pandémie du coronavirus entrera en collision avec l’illusion de la bulle boursière. Les usines chinoises étant pratiquement fermées, les exportations ont plongé. Les composants clés des biens de consommation ne sont plus fabriqués. Ce qui signifie qu’une fois les conteneurs actuellement en route épuisés. La chaîne d’approvisionnement mondiale va connaître une perturbation chaotique sans précédent. Qui entraînera inévitablement de graves pénuries de produits finis et de pièces de fabrication, dans de nombreuses industries. (y compris l’automobile, le transport aérien, l’électronique grand public, le textile, les pièces industrielles et plus).

Étonnamment, personne dans le secteur de l’investissement n’inclut encore ce résultat évident dans son analyse. Tout le monde avance à plein régime, prétendant que l’arrêt économique de la Chine induit par le coronavirus, n’aura en quelque sorte aucun impact sur le reste du monde. Même si la moitié de tout, semble-t-il, y est fabriquée.

Le monde entier est à environ 4-5 semaines d’une journée de calcul très inquiétante qui entraînera à terme une vague de faillites qui balayera un large éventail d’industries à l’échelle mondiale.

LA VIDÉO COMPLÈTE DU MILLIARDAIRE CHINOIS EN VOSTFR ICI.

3 Commentaires

C'est toujours une bonne chose de laisser un commentaire!