Accueil À la une Les dockers refusent de char­ger les armes françaises vendues à l’Ara­bie saou­dite

Les dockers refusent de char­ger les armes françaises vendues à l’Ara­bie saou­dite

Les munitions à destination de l'Arabie saoudite ne seront pas chargées au port de Marseille

92
2
Crédits : Disclose
Crédits : Disclose

Recalé au Havre il y a une ving­taine de jours, le navire qui doit trans­por­ter des armes françaises en Arabie saou­dite est coincé à Marseille. Selon les infor­ma­tions du média d’in­ves­ti­ga­tion Disclose, dont deux jour­na­listes ont été convoqués le 14 mai par la DGSI, les dockers de la ville phocéenne refusent de char­ger une cargai­son de muni­tions sur le Bahri Tabuk.

le syndicat CGT des dockers du port de Marseille Fos a déclaré dans un communiqué que; « fidèle à leur histoire et valeurs de paix (…) Ils ne chargeront aucune arme, aucune munition pour quelle guerre que ce soit ».

Aucune armes munitions, du matériel uniquement civil sera embarqué.

A l’Assemblée nationale, l’Etat a réaffirmé par la voix de la ministre des Armées Florence Parly; que ces livraisons d’armes se faisaient dans le cadre « d’un partenariat avec l’Arabie saoudite« .

Disclose a montré que les armes françaises livrées à Riyad étaient utili­sées au Yémen; où les civils meurent par dizaines de milliers.

Au Havre, le 7 mai dernier, des canons Caesar étaient restés à quai. Cette fois, « les charges modu­laires parties en contai­ners depuis l’usine d’Eu­renco de Berge­rac ont été redi­ri­gées vers une desti­na­tion incon­nue », détaille Disclose.

Disclose a remonté la piste d’une livraison secrète de canons « Caesar » fabriqués par l’entreprise Nexter et expédiés en septembre 2018. Grâce à l’analyse d’images satellites et d’informations obtenues en sources ouvertes. Ils ons reconstitué en vidéo l’itinéraire des canons entre le port du Havre en France et Jeddah en Arabie saoudite. Enquête – Team Disclose et Aliaume Leroy (Bellingcat) Réalisation et motion design – Tom Flannery Voix – Magali Serre


2 Commentaires

C'est toujours une bonne chose de laisser un commentaire!