Accueil Bien-Être & santé Vaporette, cigarette électronique liée au cancer du poumon

Vaporette, cigarette électronique liée au cancer du poumon

La fumée de cigarette électronique provoque le cancer du poumon et de la vessie chez la souris.

142
1
Vaporette, cigarette électronique liée au cancer du poumon

Une nouvelle étude publiée lundi montre que la vapotage n’était pas l’alternative totalement sans danger au tabagisme qu’on pensait l’être.

Les chercheurs affirment avoir trouvé des preuves chez la souris; que la vapeur de cigarette électronique est capable de provoquer certains types de cancer.

« Il est très probable que la vapeur de cigarette électronique soit un cancérogène pour l’homme. »

Pour leur étude, les chercheurs ont expérimenté sur des souris. Au cours d’une période de 54 semaines, ils ont exposé des groupes de souris à trois conditions différentes…

À la fin de l’expérience, neuf des 40 souris (22,5%) exposées à la vapeur de cigarette électronique; présentaient un cancer du poumon.

E-Cigarette

Selon l’auteur principal Moon-Shong Tang, biologiste moléculaire à la NYU; l’équipe a également découvert que certains composés cancérigènes, appelés nitrosamines; se forment dans le corps des souris lorsqu’elles sont exposées à de la vapeur de nicotine. Ces nitrosamines sont des cancérogènes connus chez les souris et les humains.

«La probabilité que la vapeur de la cigarette électronique soit cancérigène pour l’ humain est donc très élevée»; a déclaré Tang.

Dans le même temps, certains experts et organisations de santé publique ont déclaré avec force que les cigarettes électroniques étaient environ 95% moins nocives que les cigarettes de tabac.

«Nous devons rassurer les fumeurs sur le fait que passer à une e-cigarette serait beaucoup moins nocif que fumer. Cette démonstration met en évidence les dommages dévastateurs causés par chaque cigarette et aide les gens à comprendre que le vapotage ne représente probablement qu’une fraction du risque.  »

 Les différents effets causés par le tabagisme et le vapotage

En tout état de cause, il est peu probable que le débat soit réglé de si tôt; même si les recherches sur les souris et les humains se poursuivent.

« Il faut deux décennies ou plus pour qu’un fumeur à vie développe un cancer du poumon », a noté Tang. « Il faudra au moins encore une décennie avant qu’un cancer du poumon humain soit lié à l’E-Cigarette ne se manifeste.»

En d’autres termes, il faudra beaucoup de temps pour étudier les personnes qui vapote; pour savoir vraiment combien il y a de risque.

1 COMMENTAIRE

C'est toujours une bonne chose de laisser un commentaire!